Tempête dans l’atelier de Géricault – Le Radeau de la Méduse

couv68401588

Au début du XIXe siècle, Théodore Géricault s’attelle à sa plus célèbre toile, Le Radeau de la Méduse… Le peintre est prêt à tout pour sa peinture. On prétend même qu’il cache des cadavres dans son atelier ! Rien ne lui fait peur pourvu qu’il puisse recréer l’intensité du drame qui s’est déroulé sur le radeau, la souffrance et le désespoir des hommes. Léon, 14 ans, va mener l’enquête ; il devient l’un des modèles du peintre et assiste, jour après jour, à la réalisation de l’oeuvre. Dans l’atelier de Géricault, il rencontre des survivants du naufrage, et découvre les détails de leur tragique aventure… S’appuyant sur des faits historiques, ce roman palpitant nous révèle les secrets de cette oeuvre mystérieuse, le travail titanesque et le talent de ce premier peintre romantique.

Oskar Editions propose aux jeunes lecteurs deux collections autour de l’Art et de l’Histoire où réalité et fiction se mêlent.

Ce petit roman fait partie de leur collection « Culture et Société – Art » et se lit avec délice malgré quelques passages un peu mous. On y découvre la vie d’un peintre romantique du point de vue d’un petit garçon des rues qui se retrouve à travailler pour un grand maître. C’est le tableau le Radeau de la Méduse qui est au centre de l’intrigue et l’histoire est construite autour.

radeau

Le tableau est plutôt connu, mais je ne connaissais pas du tout son auteur. Du coup, avec cette petite intrigue liée au Paris du 19ème, on rentre complètement dans l’univers de ce peintre un peu fou qui s’inspire de cadavres pour saisir la mort et la douleur! Les dialogues sont d’une rare qualité pour du roman jeunesse avec un vocabulaire intelligent qui permettra aux plus jeunes d’apprendre de nouveaux mots (principalement liés à la culture, l’art et la peinture). Le jeune Léon est très attachant et on découvre avec lui la vie culturelle parisienne de l’époque.

Le petit dossier final est brillamment écrit avec une explication politique et économique de l’époque puis une rapide biographie du peintre ainsi que la réalité entourant le tableau en question. Ça nous donne envie non seulement d’en apprendre plus sur l’époque, mais surtout sur la peinture romantique.

La collection est assez importante et j’ai maintenant très envie de la découvrir dans son intégralité!

À lire vraiment!

Pascale Perrier et Hélène Masson Bouty

Oskar Editions 

à partir de 9 ans

Publicités