The Paradise (BBC) saison 2

91QcjHkxUZL._SL1500_

Lord Glendenning est décédé et Katherine vient d’hériter du Paradise. Elle vient de se marier avec Tom Weston, un ancien soldat de l’armée anglaise et doit maintenant s’occuper de sa belle-fille Flora, 8 ans. Katherine fait revenir Moray au Paradise pour faire revivre le magasin. De son côté, Weston entend bien contrôler le Paradise pour évincer définitivement Moray.

*attention: spoilers! à ne pas lire si vous n’avez pas vu la première saison*

Nous retrouvons Denise gérante du département des vêtements pour femmes. Chef de rayon, elle doit maintenant se comporter comme tel et ce n’est pas toujours facile quand on est amis avec ses vendeuses ou la nouvelle compagne du gérant! Denise est plus forte, plus confiante et laisse exprimer toutes ses idées. Dans cette saison, elle représente clairement l’évolution de la femme à l’époque, son besoin de s’affirmer et de prouver la nécessité de son travail. Elle peut paraître parfois hautaine et désagréable; on se prend donc à l’aimer un peu moins, mais c’est pour mieux mettre en avant le propos de la série.

976173_036

Si la première saison pêchait à certains moments (notamment dans les épisodes au milieu où l’intrigue était un peu trop molle), la seconde saison est captivante du début à la fin. Il est très rare de voir une seconde saison meilleure que la première! De plus, tous les personnages ont une vraie évolution, changeant parfois la dynamique des épisodes.

C’est le cas de Clara, beaucoup plus sympathique qui ne s’avère pas dénué d’humour et possède finalement les vraies qualités d’une amie.

5bb121a837f28553b061920f454fff9e

Mais surtout de Katherine que l’on apprend à réellement apprécier. Sa transformation de femme mariée, mais surtout de mère fait d’elle un personnage plus complexe, plus agréable. Elle est d’ailleurs plus présente dans l’intrigue et devient peu à peu une alliée de Denise, un rôle surprenant.

p01lmxpk

Le grand questionnement de la saison est: est-ce que Moray et Denise vont pouvoir se réapproprier le Paradise? Tout ça à cause de Tom Weston, homme d’affaires sournois, ancien soldat de l’armée hanté par de vieux démons. Son comportement avec sa femme s’avère très vite odieux et sa façon de faire est assez détestable. Pourtant, à la fin, on arrive à s’attacher au personnage. L’intrigue ne serait pas la même sans lui! Et puis il faut dire que le rôle a été attribué à Ben Daniels, brillant dans son interprétation, toujours juste et très classe malgré son comportement cruel.

wttw_1407782193

Et puis cette seconde saison possède beaucoup plus d’émotions avec des épisodes très touchants. Les intrigues secondaires (liées au magasin) sont dynamiques et souvent comiques ce qui permet de petites pauses agréables autour de l’intrigue principale plus dramatique; en tout cas plus sociale. L’époque est toujours bien mise en avant tout comme l’évolution de la condition féminine. Vous verrez un épisode sur la magie et les fameux Penny Dreadful, très célèbres à l’époque ou encore le début des addictions aux jeux, l’arrivée de la photographie ou la question du maquillage. Tous ses petits détails historiques qui font de la série un petit bijou de period drama!

La fin est assez inattendue, mais bienvenue à la fois, donnant une note positive aux personnages. Je ne m’attendais pas à ce qu’ils arrivent à conclure correctement la série. Pendant toute cette seconde saison, je me suis emballée pour une troisième! Et finalement quand arrive la fin, la conclusion est si fluide et logique qu’on se dit que ce period drama est bouclé avec classe.

CONCLUSION

The Paradise est une belle série de la BBC qui comme à son habitude sait mettre en avant une période donnée avec brio et élégance. C’est une série certes très féminine sur la condition de la femme, mais qui n’oublie pas de présenter des personnages masculins forts et attachants, représentant sans clichés les hommes d’une époque.

7ed029c8

pour le réalisme de l’époque et la qualité des décors

pour les personnages

_ pour le mélange comédie/drame

a year in England

Publicités